encaissement securise

Paroles d’E-commerçants : Pourquoi choisissent-ils ComNpay

                                                                                                      PAR Jo Gatsby 14091Comnpay_Paiement_3X

 PARIS (MPE_2.0) – Vivre et vendre en ligne est d’abord une question d’efficacité, ensuite une culture du partage et de la réussite partagée, à en croire les enquêtes BVA et les propos recueillis par nos soins auprès d’un pannel d’usagers e-commerçants. Détails.

A ma droite quelques géants du commerce en ligne, tels que la Fnac, Carrefour, la Redoute, qui accueillent des millions de visiteurs sur leurs sites de vente en ligne sans forcément avoir un taux de conversion record au regard des flux enregistrés, à ma gauche des quantités croissantes de moyennes et petites boutiques en ligne pour qui une enquête très récente de l’Institut BVA nous prouve qu’elles constituent le vrai fer de lance du commerce en ligne en France, en particulier.

97% des sondés effectuent leurs achats en ligne de la recherche initiale au paiement contre 88% l’an dernier. 44% des sondés ajoutent qu’ils pratiquent aussi leurs achats en allant d’abord voir des produits en magasins avant de les acheter en ligne contre 41% l’an dernier.

Pourquoi Soqrate a choisi ComNpay

Pierre Gasté, développeur web et chef de projet web chez Soqrate, une société tertiaire de développement informatique pour les notaires et les professionnels de la transmission d’entreprise, a choisi ComNpay pour le paiement des dossiers de transmissions d’entreprise.

Il estime que cette expérience est concluante pour les raisons suivantes : « Nous avons créé voici près d’une année une solution nécessitant un paiement en ligne. Nous avons réfléchi sur les solutions à choisir, de plus en plus nombreuses. ComNpay s’est imposée car son équipe a été rapide pour expliquer son fonctionnement de web service et ses options en amont de la phase de paiement », poursuit la même source.

« Le taux de la transaction demandé par l’opérateur monétique en ligne était plutôt bas, proche de 2% mais très inférieur à celui demandé par les services bancaires », ajoute Pierre Gasté.

« La manière dont ils fonctionnent, via le groupe Afone, reconnu par l’Autorité de contrôle prudentiel, permet de nous inscrire sans passer par une banque. Les transactions sont ultra-sécurisées », ajoute M. Gasté.

« La partie comptabilité, back office peut encore être améliorée, car nos paiements sont regroupés en léger décalage et les commissions sont prélevées directement sur un montant demandé à nos clients, ce qui complique un peu le travail de nos comptables. Nous avons remonté la question pour faire progresser les choses », ajoute M. Gasté.

« C’est transparent pour nos clients aussi : nous affichons le logo de ComNpay », conclut-il.

 DEFENSE_2014 (Ph SD MPE_2.0)

L’Institut BVA note aussi que là où le bât blesse en France, c’est que le nombre de commerçants qui ne disposent pas encore d’une boutique en ligne en complément de leur magasin physique dépasse encore la moitié des professionnels recensés : 46% des marchands seulement ont créé leur solution de vente en ligne, ce qui est souvent justifié par le coût trop élevé retenu par les opérateurs monétiques, qui prélèvent un pourcentage la plupart du temps trop important pour préserver les marges des e-commerçants. Il reste encore de belles avancées à faire en matière de E-commerce dans l’hexagone !

 Voir aussi sur:

https://www.comnpay.com

.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Performance Ecommerce